Un maudit français au pays des castors

Joyeux Noël tabarnak!

Alors, pour bien commencer, Joyeux Noël à toutes et tous!

J’espère que vos réveillons en famille/messes de minuit/ alka-seltzers (se) sont tous bien passés et que vous en avez eu assez pour vous couper l’envie de recommencer au moins jusqu’à l’année prochaine. Courage, le 25-26 n’était que la première étape sur vos chemins de suppliciés, le 31-1er arrive juste derrière pour le deuxième round.
Pour ma part, la nuit la plus longue (21 décembre) a duré une petite quarante huit heure en compagnie de gens tout ce qu’il y a de plus adorable, accompagnés de 250 litres de bières brassées maison en libre service. Ce qui a permit d’aborder la soirée en deux temps de 24h chacuns, le second servant surtout à essayer de se rappeler ce qui avait été fait durant le premier.

La majeure partie de mes amis rentrant dans leur famille pour Noël, j’ai donc juste tenu compagnie à un copain du nom d’Olivier, très bon cuistot qui nous a mijoté un risotto aux portobellos du tonnerre, accompagné de diverses bières locales et un vin de bière pour le dessert. Et comme c’était tellement bon, on a remis ça le lendemain avec trois autres personnes.

Montréal a ceci de bien qu’au moins, il a neigé juste avant Noël. Rien de mieux que de se lever le 25 et contempler la rue (ou la cour arrière) couverte d’un blanc immaculé. Rien que pour ça, Noël est réussi. Bon, la contre-partie c’est que la météo annonce du -18°C demain. L’occasion de se faire une petite marche vivifiante.

Pour répondre à une question récurrente, non ce blog n’est pas mort. En tout cas pas encore. J’aimerai vraiment le garder et lui redonner des couleurs. Disons plutôt que pour le moment, il hiberne. Après tout, mon retour imminent sur le sol français (17 janvier, fin de mâtinée Aéroport Charles de Gaulle, il vous faudra sans doute vous frayer un chemin au milieu de mes hordes de fans) augure des nouvelles sans doute moins régulières surtout pour les mois d’hiver. Le retour au turbin, la vie de famille, toutes ces petites choses ne me semblent pas propices à la publication fréquente de posts, d’autant que j’aurai sans doute l’occasion de m’adresser à vous toutes et tous de vive voix. Courage néanmoins, puisqu’après la pluie vient le beau temps et que tel le phoenix au printemps, le bourgeon renaîtra de ses cendres (ai-je mentionné que la période des Fêtes est rarement propice à la sobriété?) et ce blog, requinqué, rebâti et lifté sera prêt à vous servir de nouveau. En attendant, il va lentement retourner à son sommeil hivernal. Il se réveillera sans doute de temps en temps, histoire de caler un creux par un sandwich aux rillettes ou une boîte de sardines à la tomate. N’hésitez pas à lui adresser la parole à cette occasion, puis laissez-le retourner à ses rêves de côte ouest et de promenades en forêt jusqu’à ce qu’il sorte définitivement de sa torpeur. Qui sait, peut être les réponses d’acceptation (ou non) des universités montréalaises suffiront-elles à susciter chez lui des sursauts de loquacité.
En attendant, merci à ceux et celles qui m’ont fait parvenir leurs voeux d’une manière ou d’une autre (Mémé, merci pour la carte; Paule, merci pour la carte virtuelle), et merci encore pour les cadeaux de chacun. Il va sans dire que donnant de ma personne pour offrir à la France de m’accueillir de nouveau sur son territoire, l’honneur national ainsi restauré rejaillit sur vous toutes et tous, et vous conviendrez sûrement que c’est là l’un des meilleurs cadeaux que l’on puisse jamais donner. Entendant d’ici vos cris d’exultation, je me réjouis du bonheur que ce présent met dans vos coeurs. Non non, ne me remerciez pas, je ne voudrais pas que mon humilité légendaire perde de son aura grâce à la générosité exceptionnelle dont je sais parfois faire preuve. Dieu est amour. Et puisque Agathe reconnaissant ne pas être Dieu, elle s’entendit répondre par le Loup que « si ce n’est toi c’est donc ton frère », j’accepte avec plaisir le fait de n’être qu’amour. By the way, Jésus n’est pas né le 25 décembre. Par contre, Pierre-Manuel oui. Alors joyeux anniversaire Pierre-Manuel!

Et pour vous souhaiter un Noël typiquement Montréalais, une petite chanson de Mise en Demeure, le groupe d’un ami.
http://www.miseendemeure.org/noelahochelaga.html

Publicités

Une Réponse

  1. bon, et bien pour qqn qui hiberne tu as l’air plutôt en grande forme.
    je n’ai pas tout compris sur la fin, mais Agathe sûrment!!
    enfin je prierai l’honneur national de bien vouloir pousser jusqu’à cormeilles ce qui constituera, je te l’accorde alors, un beau cadeau !
    gros bisous
    paule

    décembre 30, 2011 à 7:43

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s